PCKeeper est-il un virus/logiciel publicitaire ?

Certainement pas

L'entreprise Essentware, ses développeurs officiels et les propriétaires de la marque PCKeeper ont récemment été confrontés à une vague de réclamations où les produits PCKeeper sont comparés à des virus ou à des logiciels publicitaires. Voici ce qu'en dit l'entreprise.

Ilias Melikov

Responsable de la communication chez Essentware S.A.

  • Essentware est-elle vraiment une compagnie légitime ?

    Tout d'abord, je veux déclarer officiellement qu'Essentware est un éditeur de logiciels indépendant entièrement légitime. Nous fonctionnons conformément aux règles de conformité internationales et sommes partenaires de nombreuses entreprises respectées et de ce qu'on appelle les régulateurs de plateformes, comme Microsoft Corporation. Vous pouvez accéder librement à des informations sur Essentware et ses produits sur la page Web Microsoft Partner Center

  • Qu'en est-il de PCKeeper et de toutes les affirmations comme quoi il s'agit d'un virus ?

    Beaucoup d'utilisateurs ne savent pas que les éditeurs de logiciels ont un grand nombre d'exigences à respecter avec la plateforme Windows. Par exemple, Microsoft Corporation impose une liste de 12 critères à suivre absolument pour que les logiciels soient éligibles à la compatibilité Windows. Avant leur sortie, tous les produits PCKeeper ont été étudiés avec attention pour qu'ils soient conformes aux exigences de la certification Microsoft pour les applications de bureau Windows. Bien entendu, les deux produits PCKeeper ont obtenu la certification via le portail Microsoft Windows SysDev et sont entièrement compatibles avec le système d'exploitation Windows 10. Nous avons même des identifiants de certification : Identifiant PCKeeper 13359417; Identifiant PCKeeper Antivirus 13359411.

  • Vous avez parlé de l'antivirus. Est-ce que ça signifie que vous développez aussi une solution de sécurité ?

    Tout à fait. Vous trouverez PCKeeper Antivirus parmi les solutions antivirus recommandées sur la page Web du Support Microsoft .

  • Que répondez-vous aux allégations de virus de PCKeeper, et pourquoi sont-elles aussi nombreuses ?

    L'un de nos principaux objectifs est d'enseigner aux utilisateurs le b.a.-ba de la sécurité sur ordinateur et sur le Web. Sur Internet, tous les fournisseurs et les propriétaires de sites Web ne s'intéressent pas au service utilisateur professionnel, ni n'obtiennent toutes les certifications dont j'ai parlé précédemment. De nombreux sites Web visités peuvent, intentionnellement ou non, vous donner des informations trompeuses ou fausses.

    Voici un scénario basique que vous pouvez trouver, avec une fausse allégation d'arnaque, de virus, de logiciel publicitaire ou espion visant PCKeeper.

    Sur le Web, des articles peuvent traiter PCKeeper de virus et vous conseiller de le supprimer avec un outil spécial. L'objectif est souvent de vous inciter à télécharger un outil de nettoyage. Or la plupart de ces outils peuvent contenir un virus capable d'endommager votre ordinateur ou d'entraîner une usurpation d'identité. Vous pouvez les télécharger à vos propres risques et périls, mais je recommande de n'effectuer de téléchargement que depuis des sites de confiance. Rappelez-vous que les éditeurs malhonnêtes ne visent pas seulement PCKeeper. Ils peuvent facilement cibler toutes sortes de logiciels que vous utilisez ou souhaitez utiliser.

  • On a beaucoup parlé de ce nouveau type de programme malveillant, le programme ou logiciel potentiellement indésirable (PUP ou PUS). Pouvez-vous nous en dire deux mots ?

    Le programme ou logiciel potentiellement indésirable n'est pas nécessairement un programme malveillant ou un virus. Laissez-moi vous expliquer rapidement. PUP/PUS signifie en anglais Potentially Unwanted Program/Software. Il arrive que des éditeurs de logiciels de sécurité même légitimes désignent les logiciels des autres comme des applications PUP ou PUS ou des menaces potentielles.

    Vous ne le savez peut-être pas, mais dans certains cas les entreprises agissent ainsi pour éviter que vous n'utilisiez d'autres logiciels pour votre ordinateur. Il ne s'agit pas d'autre chose que de monopole et de chiffre d'affaires que personne ne souhaite partager. Vous ne devez pas oublier que vous êtes le seul à décider si vous pouvez faire confiance ou si vous avez besoin du logiciel que vous téléchargez ou installez. Les applications de sécurité ne servent qu'à vous avertir, à vous aider ou à vous informer que le logiciel désigné est potentiellement indésirable.

    Vous êtes invité à envoyer un rapport de faux positif à l'éditeur seulement si vous avez confiance dans le logiciel que vous allez télécharger ou installer, mais que votre fournisseur de sécurité actuel le désigne comme une application PUP ou PUS et le bloque. Le logiciel de sécurité que vous utilisez peut même vous proposer une option pour faire une exception dans le logiciel même. Veillez surtout à ne pas faire d'exception lorsque vous téléchargez ou installez une application depuis une source non fiable, car cela peut entraîner de graves problèmes.

  • Si vous êtes sûr à 100 % de la sécurité et de la fiabilité du logiciel, voici comment vous pouvez signaler la détection d'un faux positif.

    • Accédez au site Web officiel de votre logiciel de sécurité.

    • Trouvez la page qui permet de signaler la détection d'un faux positif.

    • Si vous ne parvenez pas à trouver cette page, veuillez contacter le service de support de l'entreprise, qui pourra vous y aider.

    Vous avez toujours la possibilité de saisir ceci dans le champ de recherche de votre navigateur : « signaler un faux positif (%%%%) », où (%%%%) est le nom de l'antivirus que vous utilisez actuellement.

    * Lorsqu'il s'agit de grandes entreprises de logiciels de sécurité, de nombreux signalements de faux positifs sont nécessaires avant qu'ils ne soient pris en compte et que le fournisseur investisse du temps et des ressources pour déterminer si ce sont de réelles menaces.

    Merci et soyez prudent en ligne.